Comment savoir si mon fils est hyperactif ?

Dans la société actuelle, il est courant d’entendre qu’un enfant est hyperactif. Ce terme revient souvent à vos oreilles mais savez-vous vraiment de quoi s’agit-il exactement? La plupart des gens ont tendance à penser qu’il s’agit d’un simple excès de zèle anodin pouvant toucher les enfants. Cependant, nombreux sont ceux qui ignorent que l’hyperactivité ne concerne pas seulement les tout-petits, un adulte peut tout autant en souffrir. Voici donc comment savoir si votre enfant est hyperactif.

Qu’est-ce que l’hyperactivité ?

Assez complexe à déceler via des analyses comme pour certaines maladies, l’hyperactivité est une pathologie qui se détecte grâce à un diagnostic du « patient » par un spécialiste de la santé. En effet, c’est à partir de ce diagnostic que vous saurez que votre enfant est hyperactif ou non. De même, à l’heure actuelle, de nombreux adultes ne savent même pas qu’ils souffrent d’hyperactivité. D’où, le besoin de faire des contrôles périodiques auprès d’un spécialiste de la santé pour déceler cette « anomalie » comportementale surtout chez l’enfant.

Le mieux est de traiter l’hyperactivité aussi tôt qu’il est diagnostiqué, cela afin de prévenir les dérives chez l’enfant quand celui-ci arrive à l’adolescence et à l’âge adulte. Car en réalité, l’hyperactivité constitue un dysfonctionnement au niveau de la dopamine généré par l’hérédité, la pollution ou les conditions de vie de l’enfant lorsqu’ qu’il était dans le ventre de sa mère. Pour plus d’informations sur le sujet, visitez le site www.psychologie-enfant.com.

L’agitation de l’enfant: un signe d’hyperactivité

Lorsqu’ un enfant est hyperactif, il a tendance à ne pas tenir en place. Très apprécié en classe la plupart du temps, un enfant hyperactif a une personnalité très affirmée : il parle fort et ne craint rien ni personne. Il n’hésite pas à dire le fond de sa pensée sans se soucier de ce que pourrait penser les autres. Un enfant atteint d’hymeractivité a tout le temps la bougeotte et il est presque impossible de le « dompter ». Si votre enfant se comporte tout le temps de la sorte, pensez à consulter un spécialiste pour voir si quelque chose ne tourne pas rond chez lui.

Dans certains cas, sachez que certains enfants assez « lunatiques » peuvent tout autant souffrir d’hyperactivité. Du coup, il est important de contrôler son enfant de façon périodique en prenant rendez-vous chez un spécialiste de la santé ou auprès de son pédiatre. A bien y penser, l’hyperactivité n’est pas auntant un handicap car il suscite une certaine confiance en soi chez l’enfant. Toutefois, cette pathologie peut vite se retourner contre celui-ci une fois qu’il atteint l’âge de l’adolescence ou l’âge adulte: rien de pire qu’un individu qui donne son avis sur tout et qui critique tout à longueur de journée.

Un manque d’attention: un autre signe d’hyperactivité

Les enfants hyperactifs sont plus enclins à l’agitation et ne tiennent pas en place en tout temps que même la qualité de leur sommeil en pâtit. Quand un enfant souffre d’hyperactivité, il s’éparpille et n’arrive pas à se focaliser sur un objectif précis. De ce fait, il lui est difficile de venir à bout d’une tâche jusqu’à la fin. Il change tout le temps d’activité. Pour découvrir si votre enfant est hyperactif ou non, ne vous limitez pas seulement au fait qu’il soit agité. Observez aussi s’il a du mal à se concentrer lorsqu’il est plongé dans ses jeux et ses activités. À cet effet, faites-lui faire des activités qui requièrent de la concentration et du calme comme la lecture par exemple. S’il saute une ligne à chaque fois, qu’il mélange les lettres, qu’il lit de travers, etc. posez-vous des questions.

La meilleure chose à faire pour soutenir votre enfant hyperactif, c’est de l’initier à une passion. Vous aimez le piano? Faites-lui découvrir cet art. De même, si vous aimez la couture, achetez à votre fille une machine à coudre pour enfant. Vous pouvez également lui faite choisir une activité qui pourrait l’interesser. Une fois que l’enfant se donne à cœur joie pour une activité qu’il est capable de beaucoup d’implications.

Impulsivité et hyperactivité

Certes la patience est une qualité que l’enfant hyoeractif n’a pas, toutefois, l’impulsivité se traduit surtout par un manque accru de patience allié à des caprices. À cet effet, un enfant hyperactif a la fâcheuse manie de vouloir tout et tout de suite. Il est difficile à conscientiser et n’en fait qu’à sa tête. Pour lui, le monde tourne autour de lui, et si l’on ne se plie pas à ses quatre volontés, il pique une crise. Si ses caprices ne sont pas réalisés, il utilise tous les moyens pour se faire entendre et parvenir à ses fins quitte à se mettre en danger.

Bien qu’il soit difficile de gérer un tel comportement, initiez votre enfant au sport. Cela lui permettra de canaliser son « excès d’énergie ». Pour vous rassurer, sachez que de nombreux sportifs de haut niveau étaient des enfants hyperactifs mais grâce au sport, ils ont pu user de leur hyperactivité à bon escient. Pour l’heure, faites-vous aider des précieux conseils du site psychologie-enfant.com.

5 étapes pour élever ses enfants de façon optimiste
Qu’est-ce qu’un comportement difficile chez un enfant ?